L'effet mer

PREFACE : 

Je me présente, je m’appelle Henri-Louis Maigret. HLM pour les moqueurs. Je suis agent immobilier, mon commerce se situe au 13 rue des Mouettes, dans une petite station balnéaire du Bassin, entre mer et forêt.
Je propose de vous raconter l’histoire de six familles d’estivants qui vont revenir cinq ans de suite. Ils vont séjourner également rue des Mouettes, parallèle au front de mer, dans quatre villas côte à côte, aux façades altérées par le sel et le sable, assez typiques de la région, habitations bourgeoises à un étage, avec terrasse surélevée et jardinet.
Aux numéros 15 et 17, deux locations saisonnières vides d’octobre à fin mars, réservées d’une année sur l’autre en juillet août par les mêmes clients. Les deux autres, 17 bis et 19, sont des résidences secondaires.
Ces différentes propriétés ont été louées ou vendues par mon intermédiaire.

Laissez-moi vous décrire leurs habitants :
Au n° 15, deux familles se croisent pendant l’été, les Dard, juillettistes, nouveaux locataires :  Antoine, la cinquantaine, sa femme Félicie et leur fils Alexandre-Benoît, 14 ans. 
Les aoûtiens, la famille Brac, des habitués : Valérie, soeur cadette d’Antoine, Michel son mari, un passionné de vélo, et leur fille Élodie, 17 ans. 
Au 17, deux autres ménages se succèdent : en juillet, la famille Pouy, pour leur second séjour, Jean-Philippe, la quarantaine, et sa compagne Martine, une randonneuse.
En août, les Jonquet, de bons clients : Léon, 55 ans, au chômage, sa femme Édith, collègue de travail de Mme Pouy, et leur chien Popeye, un Labrador.
À côté, au n° 17 bis, la famille Vargas a acheté la maison depuis quelques mois et y résidera tout l’été : Adrien, 80 ans, d’origine argentine, accompagné d’Hortense, la cinquantaine.
Enfin, au 19 : Pierre Bialot, 50 ans, enseignant, vient d’hériter de la propriété de sa tante. Il y passera les deux mois avec son ami Benjamin Pennac, dit « Ben », 35 ans, prof d’anglais. 
Sans oublier Orlando, leur chat Persan.

Le décor est planté, les acteurs sont en place, rideau !



Aucun commentaire: