Petit bestiaire

ACARIENS ! BONS À RIEN !

La tique noctambule insomniaque
pique, coud et vocalise
La puce pourtant sourde, en sursaute
et sans effort la localise
Les cousines acariennes colocataires
chantent à tue-tête en duo
Le hérisson squatté s’inquiète
du raffut fâcheux qu’elles font
– Vieux rafiot fatigué, fais gaffe,
ton roulis écoeurant nous lasse
et ton sang suranné s’amenuise
un transfert de dossard se dessine…
– Sans vous offenser, commères suceuses,
votre cisaille assidue m’esquinte,
vos incisives acides me trouent la paillasse !
En conclusion : votre absence soudaine me satisferait.
À ces mots, la tique se tait, piquée au vif,
la puce solidaire et excitée l’imite,
elles baluchonnent illico leurs effets
et s’éloignent sans sourciller du hérisson sensé.

















Extrait de : PETIT VARAN

Petit varan sur la muraille
rêve de devenir poisson rouge,
revêtir un fourreau d’écailles
et frétiller en eau trouble.

Petit saurien sédentaire
cherche à découvrir le monde,
serpente parmi les pierres,
tente une expérience vagabonde.

Petit dragon du jardin
s’égare dans le potager,
randonne à l’assaut du romarin,
folâtre au pied du serpolet.

Petit reptile amphibien
verse des larmes de crocodile,
son amie tortue l’a traité de vaurien,
sonnant l’arrêt de leur idylle…

Petit caméléon versatile
se travestit grâce au feuillage,
réapparaît sur des brindilles,
se camoufle derrière un nuage.

Aucun commentaire: