Scandaleuses !

LES CRIMINELLES :

Violette Nozière
Marie Besnard
Marie-Louise Giraud
Christine et Léa Papin
Bonnie Parker

Le poison, notamment l’arsenic, a beaucoup inspiré les femmes désirant se débarrasser de "fâcheux". Cupidité, héritage, passion, liberté, vengeance, quel qu’en soit le mobile, la "poudre de succession" fut souvent administrée.
Les empoisonneuses célèbres, la marquise de Brinvilliers, Mme de Montespan et la Voisin, personnages principaux de « l’affaire des poisons », ont inoculé leurs secrets…
D’autres femmes, moins farouches, ont "fait parler la poudre" aussi, celle de leurs armes à feu ; Quelques-unes leur préférèrent les armes blanches…


LES ARTISTES :

Joséphine Baker
Camille Claudel
Dorothy Parker
Billie Holiday
Grace Jones

Ces dames, grâce à leur art, furent tout autant sulfureuses, le venin en moins. Quoique…
Leur talent créatif, leur liberté d’expression choquèrent aussi la société de leur temps.
La plupart connurent également des fins tragiques : ruine, internement psychiatrique, abus d’alcool, mélange alcool et drogue, solitude…
Artistes, ultrasensibles, écorchées vives…


LES REBELLES :

Rosa Parks,
Gisèle Halimi,
Simone Veil,
Lucie Aubrac,
Simone Touseau

Les portraits précédents étaient déjà ceux de femmes rebelles.
Celles qui suivent sont aussi des dissidentes, des insoumises, des contestataires à l’ordre établi, aux lois, aux traditions familiales, au non-respect des Droits de l’Homme et encore moins à ceux de la Femme.
Les 3 dernières, Simone Veil, Lucie Aubrac et Simone Touseau représentent les différents visages féminins de la seconde guerre mondiale : la déportée, la résistante et la « collabo ».



Aucun commentaire: